sucrésalé de sasa

Bienvenue sur mon blog des passionnés de cuisine, du jardinage…

6 août 2009

Meknes ville impériale

Classé dans : Meknes & sa région — sucrésalé @ 14:12

Pour ce qui ne parte pas en vacance, un petit voyage guidé au Maroc.3dflagsdotcom_moroc_2fawm.gif (20217 bytes)

 

Meknes ville impériale dans Meknes & sa région plan_regions_sm

Je vous enmenne visité, la ville de Meknes et sa région.  

 

dimanche270708389.jpg

Alors ! prêt pour le décollage ? attachez votre ceinture ! Je vous souhaite un très bon voyage !

Nous volons au dessus du plateau de Saïs, le Moyen-Atlas au sud pour atterrir à l’aéroport de Saïs non loin de Fès.

 dimanche270708006.jpg

Histoire de la ville de Meknès

C’est la tribu berbère des Meknassa qui créa cette cité au Xème siècle et c’est eux qui lui donneront en même temps le nom de Meknès.

Meknès fut reconstruite par les conquérants Almoravides dans une enceinte fortifié après qu’eux même l’ai détruite en 1069.

Les Almohades et les Mérinides la démolissent encore une fois deux siècles plus tard. Les Mérinides ayant gagné leur conflit contre les Almohades c’est eux qui contribuent à la reconstruction de leur bâtisse mais aussi profiteront de cela pour orner la ville. Ils érigent aussi plusieurs mosquées et plusieurs médersas. C’est grâce aux Alaouites que Meknès connaitra le summum.

La ville deviendra la capitale du Royaume en 1672 grâce à l’avènement de Moulay Ismaïl. Le Sultan fera construire une éblouissante cité impériale. La chute de Meknès apparaîtra en 1727 à la mort de Moulay Ismaïl. Les quartiers impériaux tomberont en ruine en 1755 à cause du tremblement de terre.

ismail dans Meknes & sa région

 Moulay Ismail était un Sultan animé d’une grande foi. Sur le plan diplomatique, il avait des relations étroites avec le Roi de France Louis XIV. En effet, le Maroc et la France signèrent le traité de Saint-Germain préparé par l’ambassadeur TEMIN lequel instaure le principe de non agression entre les navires des deux pays, le rachat des captifs et l’installation du Consulat française à Salé et à Tétouan, Cette oeuvre fut poursuivre par l’ambassadeur Ben Aîcha qui se rendit en France en 1698. Sous le règne de Moulay Ismail (1672-1727) deuxième roi de la dynastie Alaouite, elle connut une période de grande prospérité. Moulay Ismaîl choisit Meknès comme capitale pour des raisons à la fois stratégiques, politiques et géographiques. Outre son intérêt architectural évident même pour le touriste le moins averti, la Kasba de Meknès revêt une importance singulière.

 

Le mausolé de Moulay Ismaïl ou repose Moulay Ismaïl, ses épouses et deux de ses fils.

gtuq07am  r2ifs6k1 d73h0cn1 nllpqf1a

Le tambeau de Moulay Ismaïl

Meknès Mausolée de Moulay Ismaïl

MEKNES

 Meknès a été classée en décembre 1996 Patrimoine Universel de l’Humanité par la Commission Inter-Gouvernementale de L’ U.N.E.S.C.O.


MEKNES LA VILLE IMPERIAL

Bab el Mansour

Meknès Bab al Mansour Meknès Bab al Mansour Chapiteau provenant de Volubilis dimanche270708371.jpg

la grande place de la médina qui ressemble maintenant à la place de jemâa el fna à Marrakech à la nuit tomber.


vmeknes1 
dimanche270708378.jpg dimanche270708368.jpg  img01091.jpg 

 

Le palai Jamaï

Le palai Jamaï est magnifique. Devenu musée, on peut voir les plafonds sculptés aux bois de cèdre rien n’a bouger, on a l’impression de revivre l’ époque, digne des milles et une nuit ! Lors de mon dernier passage il était fermer, dommage ! se n’était pas l’heure des visites.

Le musée Dar Jamaî se compose des salles d’expositions suivantes : la salle de céramique de Fès Tafilalet, la salle de céramique de Meknès-fès, la salle du bois peint et sculpté, la cour centrale ( les costumes traditionnels, broderie, collections de bijoux citadins et ruraux), la salle du bain maure ( Objets habituels utilisés dans le hammam : sceaux en bois, petits récipients et cuivre jaune, gants de laine…), la salle de ferronnerie, la salle de poterie rifaine et poterie du Zerhoun, la salle de dinanderie, la salle du tissage – textile, la salle de la mariée, la Qobbat au premier étage (salon d’apparat selon la tradition makhzen) et la salle réservée aux armes.

  Meknès Palais Jamaï Meknès Palais Jamaï Meknès Palais Jamaï 

 Un petit tour dans les ruelles, le souk pour moi ce sont des ruelles magique ou je ne me lasse pas de me promener, devant ses magasin de caftans, de babouches, les marchands d’olives, de poteries, de pâtisseries, mmmhhh …

Meknès Qobbat Souk  thumb_08972459d2520910ab1f08394729ace3    marche-olives-souk-meknes-maroc-  pt41757   Meknes Souk, Meknes, Morocco  

 

Le bassin d’al Agdal. Un endroit agréable, ou le soir il fait plus frais, on peut flâner et se détendre tranquillement, car la journée, la chaleur de l’été et écrasante, et peut atteindre 47° et plus la journée.

 

Meknès le bassin de l'Aguedal  

 

 Le pavillon des Ambassadeurs et la prison des Chrétiens

Les murailles de Moulay Ismaïl son impressionnantes par leurs grandeurs, et 4 mètre d’épaisseurs des murs, cela donne la chaire de poule !. Le pavillon des Ambassadeurs n’a rien de spécial à visiter. Il s’agit juste d’une grande pièce sans rien à l’intérieur. Des expositions peuvent y être organisées.

En dehors du pavillon, vous trouverez un escalier contre la muraille qui mène à la prison des Chrétiens.
Cette prison accueillait aussi bien des les Chrétiens que les Marocains musulmans. La légende dit que la prison s’étendrait sur toute la cité impériale.

Munissez-vous d’une lampe car il fait très sombre et l’endroit n’est pas très rassurant ! cela fait froid dans le dos, imaginez les conditions de vie de ces prisonniers ? Je n’aimerai pas être à leurs place !

 

Meknès Murailles (Serrag)  Meknès le Heri es-Souani (greniers)     Meknès le mechouar

Les Haras royaux de Meknes

 

LES CELLIERS DE MEKNES

http://www.palaisdumaroc.lu/vins/images/3-wines.jpg

Dans la région de Meknes il y a une grande production de vin

Située à 120 kilomètres de Rabat , au pied des montagnes de l’Atlas, la région de Meknès, de par son altitude, son ensoleillement et ses températures clémentes, représente le terroir de prédilection de la vigne au Maroc .

Patrie des Aires d’Appellation d’Origine Garantie GUERROUANE , BENI M’TIR et maintenant de l’Aire d’Appellation Contrôlée « LES COTEAUX DE L’ATLAS », cette région concentre aujourd’hui plus de 60% de la production viti-vinicole marocaine.

De l’introduction au Maroc des Cépages nobles tels que CABERNET SAUVIGNON, MERLOT, SYRAH ou encore CHARDONNAY, de l’utilisation des fûts de chêne pour les vieillissements, de la création de la Première et unique Appellation d’Origine Contrôlée marocaine.

 

 

  FANTASIA, LA MAGIE ET LA BEAUTÉ DU CHEVAL

L’art équestre « la fantasia », pratiquée à Meknès depuis bien des siècles. La fantasia est un divertissement, lors des fêtes religieuses ou autres évènements, au cours du quel, des cavaliers arabes lancés au galop, fusils tirant vers le ciel, sous les ïous ïous des femmes, déchargent leurs armes en poussant de grands cris et en exécutant divers tours…, n’est ce pas magnifique !!


Repos des chevaux part..

magnifiques harnais... -   

Feu ....  -

Et si nous allons manger quelques chose ? après toutes ces visites, l’odeur de méchoui et de tajine donne faim, tout en restant dans la simplicité, je vous invite manger dans se snack.

Medina près de Bab Boujloud

Si vous avez aimer ma petite visite, je vous propose de continuer, et notre prochaine étape, sera la ville de Moulay Idriss I, pour cela aller sur catégorie et cliquer sur Méknes & sa région vous y découvrirez :

- Moulay Idriss I fondateur du premier empire

- Volubilis la ville romaine ( Madinte Walili )

- Fes la ville impérial religieuse, intellectuelle et artistique

- Ifrane la ville suisse

- Station thermale de Moulay Yacoub

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Moulay Idriss 1 fondateur du premier empire

Classé dans : Meknes & sa région — sucrésalé @ 14:11

Le minaret du mausolée de Moulay Idriss      

C’est à Volubilis que Moulay Idriss I fonda le premier empire.              

 

Moulay Idriss 2.jpg

Le Maroc d’aujourd’hui plonge ses racines dans cette cité qui marqua le passage de la Mauritanie tingitane au Maroc musulman. Elle fut d’ailleurs construite avec les matériaux prélevés sur les vestiges de Volubilis. Tout un symbole…

Idriss ben Abdallah (Idriss 1er) n’est autre que le petit-fils d’Ali et de Fatim-Zohra, fille du Prophète Sidna Mohammed. En 789, il connaît de grandes inquiétudes à la cour de Bagdad où il est recherché, comme opposant aux Abbassides (descendants d’El Abbas oncle du Prophète), devenus à leur tour les nouveaux maîtres du monde musulman. Après le massacre de sa famille à Fakh en 786, il s’enfuit en direction du Maghreb.

Un fervent admirateur des descendants du Prophète, lui donne en mariage, sa propre fille Kenza. En témoignage d’estime et d’attachement aux descendants du Prophète, il lui cède le pouvoir politique et militaire. Idriss 1er est ainsi proclamé Imam, six mois après son arrivée. La conséquence immédiate de cette « abdication » volontaire et librement consentie est l’expansion fulgurante de l’Islam dans tout le Maroc et au-delà.

Fort de l’appui inconditionnel des Aourabas et ses autres alliés amazighs, il rejette l’autorité du calife de Bagdad et prend le nom d’Idriss 1er. Il entreprend de convertir définitivement les autres tribus marocaines à l’Islam et de les unir sous la même bannière. Il ordonne d’édifier l’actuelle ville qui porte son nom et dont il fait la première capitale politique du Maroc. Accompagné de son frère de lait Rachid Ben Morchid El Koreichi, il avait trouvé un Maroc en proie à des luttes tribales axées sur les interprétations du Coran, avec au premier plan le mouvement Kharijite. Il met aussitôt fin aux troubles causés par les Kharijites, et pose la première pierre d’un Etat indépendant du Khalifat abbasside de Bagdad.
De Walili (Volubilis), il dirige des expéditions dans tout le pays, assoit son autorité et augmente sa puissance. Les succès religieux et, surtout, militaires font craindre le pire au puissant calife abbasside Haroun Al-Rachid, qui, dans sa lutte à mort contre les descendants de la famille du Prophète, décide de le supprimer. Il lui envoie un messager, Souleyman Ben Djaber-en-Nabdi-el-Zindi, supposé être un émissaire de soutien et d’amitié. Celui-ci séjourne le temps nécessaire à Walili pour capter la confiance d’Idriss 1er. Il parvient à l’empoisonner en 793 avec une fiole de musc contenant du poison.

Deux mois après la mort d’Idriss 1er, sa femme Kenza donne le jour à un fils, qui règnera plus tard sous le nom d’Idriss II. Idriss 1er aura régné trois ans avant d’être assassiné par l’agent du calife. Rachid, le fidèle compagnon d’Idriss 1er rattrape l’assassin à la ville d’El Hira (aujourd’hui Oujda dont la racine arabe Wajada signifie trouver).

Il lui fera payer de sa vie son forfait. L’héritage religieux, moral et matériel du règne d’Idriss 1er est immense: c’est d’abord et surtout la création d’un Etat marocain en tant qu’entité politique unie autour d’un même idéal et d’un seul homme, et en tant qu’Etat libre, fort et indépendant face aux convoitises étrangères.

Par ailleurs et afin d’assurer le renouveau et la pérennité de la Sunna, il lutta victorieusement contre les mouvements extrémistes (les Khaouarij Assoufria, en particulier), ce qui aboutit, en fin de compte, à l’adhésion définitive des Marocains au rite malikite.

Minaret cylindrique

   Moulay Idriss 1 fondateur du premier empire dans Meknes & sa région moulay_driss dans Meknes & sa région

 

MOUSSEM RELIGIEUX DE MOULAY IDRISS AL AKBAR


À la fin du mois d’août de chaque année, des milliers de pèlerins se rendent sur le tombeau du fondateur de la première dynastie de l’histoire du Maroc.

Les ruelles en pente raide forment un dédale invitant à la promenade. En montant, on parvient, à côté de la mosquée de Sidi Abdallah, sur une terrasse.

La vue est très belle sur les toits verts de la ville sainte. L’on peut remarquer aussi le minaret cylindrique, le seul de cette forme au Maroc, couvert de faïences vertes sur lesquelles sont inscrits des versets du Coran. Le tombeau de Moulay Idriss se trouve dans la zaouïa au fond du vallon, elle se distingue par son toit pyramidal.

 

http://www.edelo.net/maroc/album/b/slides/IMG_1225x.JPG    


Le moussem de Moulay Idriss Zerhoune est la plus grande fête religieuse que connaît cette petite ville sainte. Ville étalée sur un éperon rocheux, dominant la vallée de l’Oued Khoumane et la plaine de Volubilis. Celle-ci abrite, en effet, le mausolée du fondateur de la première dynastie musulmane ayant régné au Maroc « Les Idrissides ». Chaque année, à la fin de l’été, les différentes corporations de la médina viennent, les unes après les autres, rendre hommage à leur saint, apportant ainsi de nombreuses offrandes et sacrifices accompagnés de chants et de musiques dont la reproduction de nombreuses processions de troupes folkloriques telles que les Aissaoua, les Hmadcha, et les Hal Touat.

 

   http://photosmaghreb.canalblog.com/images/image1087.JPG

 

Fes la ville culturelle

Classé dans : Meknes & sa région — sucrésalé @ 14:09

FES LA VILLE IMPÉRIAL RELIGIEUSE, INTELLECTUELLE ET ARTISTIQUE.

FES EL Jedid :

Ensemble Palatial se trouvant au nord de la ville et édifié par les Mérinides au XIII siècle pour servir de résidence aux princes de cette dynastie.

Fés El Jedid comprend le palais royal qui s’étend sur plus de soixante dix hectares.

Fès

Bonjour, après une nuit passer à l’hôtel riad El Pacha, c’est l’heure de prendre le petit déjeuner.

RIAD AL PACHA  

RIAD AL PACHA

Et un bon petit déjeuner nous attend sur la terrasse, composer  de :

de figues et de dattes sèches

d’olives noirs

beurre

différente confitures

du fromage frais

figues de barbaries

des krachèls ( pain brioché )

halcha ( galette de semoule )

et bien sûr de jus d’oronge à volanter

http://www.riad-dar-fes.com/images/tabledej1.jpg

 

Nous continuons notre parcours vers Fes, Fès, cité millénaire, est la première ville orientale au Maroc. La plus belle et la plus envoûtante médina du Maroc est un labyrinthe de 9.500 rues et d’un millier d’impasses grouillantes de petits marchands

Un peut d’histoire

Idris Ier, immigré d’Orient, fonda en 172H/789 J.-C., sur la rive droite de l’oued Fas, le premier noyau – Madinat Fas -, bourgade berbère à forte empreinte rurale.

20 ans plus tard, en 193H/809 J.-C., son fils Idris II fonda sur la rive gauche, dans la partie ouest du site, plus escarpée et riche en eau que la précédente, une seconde agglomération – al-Aliya (la Haute) – conçue à l’orientale avec son palais et sa qisariya. 

 

Médersa Bou Inania :


Université islamique édifiée entre 1350 et 1357 par le sultan Mérinide Abou Inane et dont l’architecture est un des chefs d’œuvre de l’art maure.

Comme vous pouvez voir les mosaïques et les sculptures son d’époque, un vrai chef d’oeuvre. 

Meknès Medersa Bou 'Inania Meknès Medersa Bou 'Inania Meknès Medersa Bou 'Inania DSC_0441. Medersa Bouinania

DSC_0421. Medersa Bouinania DSC_0445. Medersa Bouinania

Médersa Attarine :
C’est une école coranique édifiée en 1923 par le sultan Mérinide Abou Said dont le décor est d’une extrême finesse.

La médersa ATTARINE (Fès)  Médersa el-Attarine - Photo 40980

Musée de la musique Indalouse

DSC_0325. Musée de la musique Andalouse DSC_0330. Musée de la musique Andalouse   DSC_0329. Musée de la musique Andalouse

 

bab Boujloud :

Sa construction relativement récente, 1913, ne l’empêche pas de constituer une merveille architecturale.

C’est le principal accès à la médina.


Medina de Fès : Bab Boujloud

 

Médina Fes El Bali :


C’est la plus vaste du Maroc et la plus passionnante. Elle fut classée patrimoine mondial par l’Unesco en 1976. Ses ruelles en labyrinthe mènent vers une multitude de merveilles historiques et de souks.


C’est le cœur historique de la ville, établi sur les pentes d’une cuvette traversée par l’oued Fès: c’est la médina, avec ses medersas Attarine (bâtie entre 1323 et 1325) et Bou Anania (construite entre 1350 et 1357 par le sultan Abou Inane), sa fontaine Nejjarine, son mausolée Moulay Idriss et sa fameuse mosquée Karaouine (entrée interdite aux non-musulmans). 

 

Et l’immanquable visite dans les ruelles ou les vendeurs vous invite à entrée dans leurs magasin pour regarder. 
Souk  Souk artisanat marocain, boutique, medina, maroc, essaouira, babouches

Comme vous pouvez voir aussi des théières, plateau en métal argenté. dans la fabrication des articles d’intérieur et d’extérieur en cuivre, laiton, maillechort


Fes la ville culturelle dans Meknes & sa région octobre-07-g-014a   Souk Médina de Fès - Maroc -  - Vous avez visité un souk ? Montrez-nous vos photos

Fès Souk du Henné   Fès  Souk

La tannerie  Chouarra :

Non loin de place Seffarine, les odeurs guident vers le quartier des tanneurs où les artisans procèdent à un travail particulier.

DSC_0393. Tannerie Chouarra   DSC_0391. Tannerie Chouarra  DSC_0378. Tannerie Chouarra

 

 Nejjarine :


Cette petite place tient son nom des ébénistes qui occupent les échoppes du quartier.

Une jolie fontaine toute de zéliges ornée et d’un fronton en bois sculpté vient agrémenter la place.

Sur cette place se trouve un ancien Foundouk (maison des hôtes) transformé aujourd’hui en musée où sont exposées des merveilles retraçant l’histoire du bois au Maroc.

   DSC_0513. Fontaine Nejjarine  DSC_0520. Fonduq Nejjarine

DSC_0516. Fonduq Nejjarine

Palais Jamaï

Palais Jamaï


La mosquée Quarouiyen :


Fondée en 862 par une musulmane Fatima El Fihria originaire de Quairouan.

C’est l’université la plus ancienne du monde arabe islamique.

Quatorze portes permettent l’accès à l’intérieur de l’université qui dispose d’une précieuse bibliothèque riche de 30.000 volumes.

 

 Mosquée karaouine  Mosquée karaouine

 


Mosquée karaouine  Mosquée karaouine

 

Palais Mokris
PA0077_1341 dans Meknes & sa région


Palais Glaoui

 

http://photosmaghreb.canalblog.com/images/fes_makhzen.JPG http://photosmaghreb.canalblog.com/images/maroc181.JPG    DSC_0463. Palais Glaoui   DSC_0474. Palais Glaoui

 

DSC_0472. Palais Glaoui

Et pour le plaisir des yeux quelques magnifiques ryads et hôtels

 

Ryiad Fès Ryiad Fès  Ryiad Fès Ryiad Fès

Riad Ghita - Maison d'hôtes - Hôtel de charme à Fès au Maroc Le patio  Dîner en terrasse avec vue sur les collines de Fès et les Palais  délaissés La plus spacieuse  Riad damia fes 

Ifrane la ville Suisse

Classé dans : Meknes & sa région — sucrésalé @ 14:08

Nous descendons un peut vers le sud,  la ville de Ifrane et oui ! En hiver il neige, on a l’impression d’être dans une région Suisse.

La Suisse du Maroc, des paysages de montagne (le Moyen Atlas cette fois à peine 1h de route de Fes et sa Médina colorée et bruyante. Ici, selon la saison, vous skierez ou partirez en randonnée vers les lacs.


Ifrane la ville Suisse dans Meknes & sa région 89164

21146_15V9200250 dans Meknes & sa région

C’est dans cette région qu’on trouve la plus grande forêt de cèdre du pays. De son vrai nom Ourti (jardin en tamazigh), Ifrane est le centre d’estivage marocain le plus fréquenté.

Ses lacs sont incontournables pour la pêche à la truite et au brochet.

Les premières traces de l’installation humaine dans la région remontent au Néolithique. Des grottes telles que celles de Tizguite ainsi que les vestiges archéologiques remontant à la Préhistoire à Zerouka

Histoire de Ifrane

Ifrane signifie en Tamazight (berbère) grottes,  Nombreuses dans la région, les grottes ont transmis leur nom à la région, plus connue des juifs sous forme : Oufrane. Les premières traces de l’installation humaine dans la région remontent au Néolithique.

Des grottes telles que celles de Tizguite ainsi que les vestiges archéologiques remontant à la Préhistoire à Zerouka, Ghabt, Al Bahr et Itto en témoignent.

Par la suite, la région d’Ifrane fut habitée d’abord par les berbères puis par les juifs, et ce, depuis, environ trois milles ans avant Jésus-Christ. On prétend qu’elle a été la cité de la plus ancienne colonie juive au Maroc.

Selon la tradition orale, les israélites ont quitté la Palestine au temps de Nabuchodonosor, roi de Babylone (160 Km au sud de Bagdad) après la première destruction du temple en 587 av.J.C.

Il traversèrent l’Egypte et la bordure septentrionale du Sahara, puis parvinrent au rivage atlantique de l’anti-atlas en 361 avant Jésus-Christ et s’installèrent en premier lieu dans les grottes en bordure de l’oued Ifrane, et ce, après qu’ils aient pu acheter l’autorisation de s’installer aux autochtones.

Les descendants d’Ephraïm perdaient alors leurs souveraineté au profit des berbères Ifrane renferme le plus ancien document historique au nord africain:  Ifrane sera habitée plus tard par une population issue deux grandes tribus Sanhaja, les Béni M’guild et les Béni M’tir dont le flux vers le nord avait été « arrêté » au XVe siècle par la ceinture des Casbahs fondées par le Sultan Moulay Ismaïl, ce qui a eu pour effet de favoriser la création de noyau de sédentarisation des nomades et a permis la constitution d’agglomérations telles que Azrou et Aïn Leuh.

Bien plus tard, Ifrane sera désertée pour les autres villes du nord nées de la naissance du Royaume chérifien du Maroc par Moulay Driss Premier, Roi fondateur de la Dynastie qui porte son nom ( ) et du Maroc.

La situation géographique d’Ifrane, la topographie et son climat privilégié, déterminent le choix du Gouvernement marocain à l’édification d’une station estivale dans un espace vierge de toute construction.

Une partie de la main d’œuvre sera constituée de prisonniers. Le 9 juillet 1929 arrive le premier camion de matériaux. Le 15 août 1929 voit l’inauguration des hôtels, du Casino, de chalets, ainsi que le Centre d’estivage et de la place du lion. E. LABONNE.

Le lion d’Atlas


3563281404-jpg

Ifrane se transforme alors en station aux allures suisses que nul ne croirait croiser en se baladant dans ces régions berbères du Maroc.

Chacune de ses villas porte en elle des caractéristiques : des toitures, à tuiles rouges, que certains avancent certaines hypothèses, notamment celles qui concernent leurs pentes.

En effet, ces dernières varient de l’angle obtus à l’angle aigu en passant par l’angle droit. Ces inclinaisons rappellent ainsi l’évolution de l’architecture des constructions en France du Sud au Nord, autrement dit de la Côte d’Azur à la Manche.

Le visiteur peut même remarquer l’existence de façades typiquement normandes ou bretonnes, voire alsaciennes.

 

21146_4V470545

21146_3V5059167

Ifrane est le centre d’estivage marocain le plus fréquenté. La province d’Ifrane se trouve au cœur du Moyen-Atlas avec une superficie de 3573 km2. Elle est habitée par deux grandes tribus Sanhaja, les Béni M’guild et les Béni M’tir.

Station de montagne, cette cité est devenue un haut lieu des sports d’hiver. Avec ses chalets aux toits couverts de tuiles rouges, elle est située à 1650 m d’altitude.

Ses richesses naturelles ont amené les responsables de la région à créer un parc national de 53000 ha. C’est dans cette région qu’on trouve la plus grande forêt de cèdre du pays. Ifrane est le centre d’estivage marocain le plus fréquenté.

Ses lacs sont incontournables pour la pêche à la truite et au brochet.

Elle est également une région pastorale et possède une station expérimentale pour l’étude des comportements des animaux. Ifrane abrite l’une des plus prestigieuses universités du Maroc : Al Akhawayne University In Ifrane, où l’enseignement est entièrement anglo-saxon. 

 


 

LA VILLE D’AZROU

azrou pendant l'été  des lacs par centaine 

les singes de la forêt de cedres

la sieste des singes  le lac vert 

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

Station thermale de Moulay yacoub

Classé dans : Meknes & sa région — sucrésalé @ 14:07

Nous continuons notre visite guider de la région de Meknes, cette fois, je vous emmène à Moulay yacoub station thermale , ce la vaux le détoure car le paysage et magnifique.

  Station thermale de Moulay yacoub  dans Meknes & sa région yacoub

http://storage.canalblog.com/85/49/183850/38898273.jpg  

 

Moulay Yacoub est  une Station Thermale, et un lieu de pèlerinage pour tous les marocains qui y venaient pour « prendre les eaux » mais également pour s’imprégner de la « baraka » des lieux et rendre visite aux deux Saints du site : Moulay Yacoub et sa fille Lalla Chafia.

Le nom de Moulay Yacoub prend son origine à l’époque médiévale en référence à un Sultan Marocain du nom de Yacoub qui aurait été miraculeusement guéri par ses eaux bienfaisantes.

Une autre version parle de l’époque romaine où le Roi berbère, Jouba II, élevé auprès du grand empereur de Rome et qui avait Volubilis comme capitale (A 60 kms ), aurait voulu,  avoir sa propre Station Thermale.

C’est Moulay Yacoub qu’il aurait choisi, d’où le nom de « Aquae Ioubae » ; Eaux de Juba en latin ou « Aqioub ». Une fois les Arabes venus, le nom aurait été dévié en Yacoub ou Jacob; nom sémite bien connu. Moulay (notre seigneur) est un signe de vénération des lieux.

http://storage.canalblog.com/61/68/183850/38902456.jpg

http://storage.canalblog.com/55/41/183850/38900394.jpg

Les eaux chaudes de Moulay Yacoub sont de par leur minéralisation, leur température et leur débit, les plus importantes et les plus intéressantes du Maroc pour leurs vertus thérapeutiques.

Il s’agit d’une eau hyperthermale, véritable eau de mer soufrée. Cette station connue déjà dans les années 30 accueillait André Gide et Henry de Montherlant.

A son émergence, l’eau de Moulay Yacoub est très limpide, possède une odeur très marquée (hydrogène sulfuré), son eau est fortement salée et sulfurée.

Elle jaillit naturellement à 54°C au griffon, et proviendrait d’une profondeur de 1500 m.

http://storage.canalblog.com/81/98/183850/38902499.jpg

 

Son Ph de 6,2 passe à 7,2 après une minute à l’air.

Indications
L’eau de Moulay Yacoub est conseillée dans plusieurs pathologies, notamment les maladies chroniques :
• Dermatologie : sa principale indication est le psoriasis mais aussi les séquelles de brulures, certains acnés et les névrodermites-lichen • Rhumatologie : rhumatisme psoriasique, arthrose, séquelles de fractures et de chirurgie osseuse • Gynécologie : douleurs chroniques pelviennes résistant au traitement
• ORL : affections chroniques, allergies, asthme
• Soins esthétique, remise en forme.

Bien sur il y a des boutiques,hôtels, cafés, restaurants, et tout ce qu’il faut pour passer un agréable séjour.

http://storage.canalblog.com/83/02/183850/38900784.jpghttp://storage.canalblog.com/97/39/183850/38901013.jpg http://storage.canalblog.com/06/22/183850/38901076.jpg

 

 

Votre nom : (oblig.)
Votre email : (oblig.)
Site Web :
Sujet :
Message :
Vous mettre en copie (CC)
 

 

recette de patisserie |
yacine&narimane |
club oenologie velizy |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Recettes simples et savoure...
| Les recettes et astuces cul...
| ptit cake en apparté